Ouvrir une crèche : comment faire ?

Ouvrir une crèche Lieux d'accueil

La crèche est un mode de garde qui est très sollicité par les parents. En effet, la demande est tellement importante qu’il est même parfois difficile de trouver une place en crèche pour un enfant. Vous souhaitez travailler au quotidien avec les enfants en leur permettant de s’épanouir dans un environnement qui se veut stimulant ? On vous donne toutes les clés pour ouvrir une crèche !

 

Les qualifications exigées pour ouvrir une crèche !

Pour ouvrir une crèche, aucun diplôme ni attestation n’est requis. Cependant, la direction de celle-ci doit obligatoirement être confiée à un professionnel diplômé dans le domaine de la petite enfance.

En effet, le directeur ou la directrice de crèche doit disposer d’un minimum de trois années d’expérience dans ce secteur et posséder l’un de ces deux diplômes :

  • Le diplôme d’État de puériculture,
  • Le diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants,

Dans la perspective où vous répondez vous-même à ces critères, alors vous pouvez être le directeur ou la directrice de la crèche. Dans le cas contraire, la personne qualifiée et nommée à ce poste sera en charge de la direction quotidienne de la crèche. De votre côté, vous pourrez gérer les parties comptables, financières et administratives de votre crèche, en tant que dirigeant d’entreprise.

Pour ouvrir une crèche, il vous faudra aussi constituer une équipe de professionnels de la petite enfance en tenant compte des règles en vigueur. Par exemple, le minimum est fixé à 1 adulte pour huit enfants en capacité de marcher et un adulte pour cinq jeunes enfants qui n’ont pas encore acquis cette compétence.

Il est également nécessaire que 40 % des effectifs disposent d’un diplôme d’État (de puériculture ou d’éducateur de jeunes enfants). Les autres membres qui composent l’encadrement doivent aussi être titulaires d’un diplôme comme le CAP AEPE (Accompagnement Éducatif de la Petite Enfance).

 

Les étapes à suivre !

Avant de pouvoir prétendre ouvrir une crèche, il est impératif de réaliser des études pour mener à bien votre projet. Par exemple, vous devez réaliser un business plan afin d’avoir une idée très réaliste de ce que vous devrez prévoir en matière de coûts et de revenus.

Un lieu physique pour votre crèche

Une fois cette première étape réalisée, il faut à présent se pencher sur la question de la structure d’accueil. L’emplacement joue un rôle déterminant même, si la demande est importante sur l’ensemble du territoire. Nous vous conseillons de vous rapprocher des écoles et/ou des grandes entreprises.

Autre point essentiel, il faut s’assurer que le lieu que vous avez sélectionné respecte les normes de sécurité et d’hygiène.

Obtenir l’autorisation administrative pour ouvrir une crèche

Pour ouvrir une crèche, il faut impérativement effectuer une demande auprès de votre Conseil Départemental.

Pour obtenir cette autorisation, un médecin responsable de la protection maternelle et infantile (PMI) réalisera une visite. Cette dernière a pour but d’évaluer si la structure est en mesure d’accueillir des jeunes enfants en toute sécurité.

Si cette visite s’avère positive, vous obtiendrez l’autorisation d’ouverture délivrée par le président du Conseil Départemental.

Les formalités de création d’entreprise

Enfin, avant de vous lancer réellement dans cette nouvelle aventure, il reste une dernière étape. Elle concerne la création d’une existence juridique de la crèche.

Dans un premier temps, vous devez donc déterminer le statut juridique.

Ensuite, vous devez effectuer les différentes formalités juridiques pour l’ouverture de votre crèche. Cela passe par de la rédaction des statuts à l’immatriculation de l’entreprise.

Dès lors que cette partie est finalisée, vous recevrez un document qui atteste de la création de votre entreprise (extrait Kbis), et vous pourrez ouvrir votre crèche et débuter votre nouvelle activité.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.