Devenir assistante maternelle agréée

DIcone ATSEMe nombreuses mères au foyer souhaitent devenir assistantes maternelles. Ce métier dédié à l’enfance implique toutefois des qualités bien précises et une formation obligatoire sous forme d’agrément.

Le métier d’assistante maternelle agrée

L’assistante maternelle agréée accueille à domicile des enfants contre rémunération, de façon permanente ou temporaire. L’agrément délivré par le Conseil Général est un gage de respect des normes minimales sur les questions de la sécurité, de la santé et de l’épanouissement des tout-petits.

Cette professionnelle dépend de plusieurs employeurs :
– Les parents, qui signent avec l’assistante maternelle le contrat de travail avec les jours et les horaires d’accueil de l’enfant (le salaire varie selon les cas)
– La crèche familiale, qui est liée à une collectivité territoriale ou à une association
– Le conseil général, qui s’occupe d’enfants issus de familles en difficulté et/ou placés par la justice
– Des associations spécialisées, qui gèrent des petits présentant des troubles graves (la rémunération est fixée par convention collective)

Comment obtenir l’agrément d’assistante maternelle ?

Pour devenir assistante maternelle agréée, il faut :
– Présenter des garanties d’accueil qui permettent un développement physique, intellectuel et affectif de l’enfant
– Faire un examen médical (vérification de l’état de santé)
– Posséder un logement qui assure le bien-être physique et la sécurité des plus jeunes
– Suivre au moins 60 heures de formation obligatoires avant tout accueil (premiers secours compris) puis 60 heures complémentaires sur 2 ans
– Passer la première épreuve professionnelle du CAP petite enfance mais sans obligation de la valider

A noter que les autorités parlent de plus en plus de rendre obligatoire le diplôme CAP petite enfance pour les assistantes maternelles à domicile.

Suivre et valider une formation d’assistante maternelle agréée

La formation d’assistante maternelle agréée est totalement gratuite et étalée sur 2 semaines. Elle se passe dans une PMI, dans un centre départemental d’action sociale ou encore dans des locaux de la municipalité. L’assistante maternelle n’a pas besoin de formation si elle est titulaire du CAP petite enfance, du diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture ou même du titre d’éducateur de jeunes enfants.

Femme qui veut devenir assistante maternelle agréée

Pour enclencher la procédure d’agrément, il faut télécharger et remplir un dossier de candidature sur le site du département. Dans certains cas, la candidate doit participer à une réunion d’information et de pré-agrément.

La demande d’agrément comporte forcément :
– Les informations sur le type d’accueil souhaité : permanent ou non
– L’âge des mineurs et leur nombre (pas plus de 4)
– Un certificat médical
– Une attestation sur l’honneur d’avoir souscrit à une assurance responsabilité civile

Après réception et validation du dossier, une puéricultrice vérifie la bonne tenue du logement et évalue la motivation et le professionnalisme de la future assistante maternelle agréée. L’agrément vaut pour 5 années et inclue forcément 120 heures de formation. Une procédure de renouvellement est possible.

Zoom sur le lieu d’accueil

L’agrément détermine l’âge et le nombre des bambins autorisés à l’accueil : 4 maximum, y compris les enfants de moins de 3 ans de l’assistante maternelle.

La visite du logement vise à s’assurer de la bonne tenue des règles d’hygiène, de l’espace disponible pour chaque enfant et de la sécurité. L’agrément peut être suspendu ou retiré dès que les conditions d’accueil ne rentrent plus dans les critères / si la formation obligatoire n’est plus suivie.

Commentaires

commentaires