Ictère du nouveau-né, comment la soigner ?

Ictère du nouveau-né Hygiène et confort

L’ictère simple du nouveau-né, dit « ictère physiologique », aussi appelé jaunisse correspond à une coloration jaune de la peau et du blanc des yeux. Dans la plupart des cas, il est bénin, mais il ne faut pas y faire très attention car il existe aussi des ictères pathologiques, plus dangereux. L’ictère néonatal survient chez environ 70% des nouveau-nés. Ce taux est encore plus élevé chez les prématurés.

 

Les caractéristiques de l’ictère du nouveau-né

L’ictère de nouveau-né apparaît généralement 24h ou 48 après la naissance. Il se traduit par la couleur du visage de l’enfant qui devient jaune. C’est le seul signe anormal qui apparaît et qui est visible. Cette jaunisse disparaît progressivement dans les 3 semaines qui suivent.

Néanmoins, des complications peuvent venir intensifier cet ictère. On peut retrouver des complications suite à l’administration de certains médicaments, de l’hypoglycémie ou encore la résorption d’hématomes.

Généralement, les auxiliaires de puériculture préviennent d’un éventuel ictère du nouveau-né lorsque le bébé vit ses premières heures.

 

Les causes de l’ictère du nouveau-né

Il existe 3 causes principales concernant l’apparition de l’ictère du nouveau-né.

La première concerne l’allaitement maternel. En effet, le bébé alimenté de cette manière peut faire une jaunisse qui peut être d’une durée plus longue que celle habituelle. Cela serait en partie due à la présence d’une matière présente dans le lait qui freine le métabolisme de la bilirubine dans le foie.

Il n’y a pas de réel risque pour le bébé pour ce type d’ictère. Il n’est pas recommandé spécifiquement d’arrêter l’allaitement naturel.

La seconde cause de l’ictère du nouveau-né fait état de l’incompatibilité rhésus. Chez les bébés, les incompatibilités sanguines entre le fœtus et sa mère peuvent provoquer une destruction des globules rouges.

Ces derniers, s’ils sont trop nombreux, ne peuvent pas être tous métabolisés par le foie ce qui peut donc provoquer une jaunisse importante dès la naissance.

Enfin, la dernière cause est liée à un problème de foie. Ce dernier ne peut donc pas transformer correctement

Dans d’autres cas, c’est le foie qui est malade. Il ne peut donc pas transformer la bilirubine (pigment fondamental de la bile) soit car il est infecté soit parce que les enzymes sont déficients ou freinés.

 

Comment soigner cette maladie ?

Pour soigner l’ictère du nouveau-né, un traitement existe. Il est destiné à freiner considérablement le taux de bilirubine afin d’éviter tout risque possible.

Ce traitement s’administre si la peau du bébé donne des informations mentionnant un taux de bilirubine élevé dans le sang à la suite des examens.

Dans le cas où le taux serait élevé, le nouveau-né va réaliser de la photothérapie (moyen de traitement à l’aide d’un rayonnement électromagnétique).

Ce traitement est arrêté dès lors que le taux de bilirubine libre descend au-dessous du seuil jugé comme dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.