Recevez gratuitement votre brochure

Recevez gratuitement et sans engagement votre brochure de formation.

Demandez votre brochure

La diversification alimentaire de bébé

diversification alimentaire de bébé

La diversification alimentaire de bébé est un sujet important. Cette diversification peut commencer dès l’âge de 4 mois. Progressivement les besoins nutritifs se développent et deviennent plus important. Par conséquent, il est important d’adapter son alimentation. Découvrons ensemble tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Les aliments indispensables pour bébé

Certains aliments sont incontournables pour la diversification alimentaire de bébé. Parmi ces aliments, le lait fait partie de ces indispensables. Le lait maternel doit rester la base de son alimentation. L’alimentation lactée est nécessaire aux bébés, elle est employée jusqu’à l’âge de 6 mois maximum. Avec l’évolution de ses besoins nutritifs, il faut penser à ajouter progressivement les fruits et légumes. Cela permet un apport en fer, calcium et protéines suffisant. Les dents du bébé sont très fragiles, c’est pour cette raison qu’il faut retarder l’arrivée du sucrée au maximum.

Les fruits et légumes pour la diversification alimentaire de bébé

Pas à pas, il faut introduire les légumes dans son alimentation. Faites découvrir à bébé les légumes avant les fruits. Cela permet de l’habituer à quelque chose qu’il est moins susceptible d’aimer avant le sucré. Dans un premier temps, il peut être intéressant de lui faire un bouillon avec des légumes non salés, cuits à la vapeur. Ensuite, vous pouvez instaurer les soupes et les purées de légumes. Le mieux étant de commencer avec des légumes au goût assez doux. Introduisez les légumes de façon progressive tout en augmentant les quantités. Servez les légumes sans ajout de sel, une cuisine simple est importante pour les bébés. Favorisez les légumes verts pour leur apport riche en fer.

Par la suite, vous pouvez commencer à ajouter les fruits dans l’alimentation de bébé. La compote de fruits est souvent la solution privilégiée. Côté quantité, vous pouvez commencer par quelques cuillères à café et arriver rapidement à 100 g. Les fruits les plus appréciés par les plus petits sont : la pomme, la poire, la banane ou encore les fraises. Vous pouvez facilement réaliser des compotes en mixant différents fruits ensemble. Pour les jus de fruits, il est conseillé d’attendre au moins l’âge de 6 mois. Pour conserver une hydratation maximale, l’eau doit rester sa boisson de base. La diversification alimentaire des bébés et enfants de 0 à 6 ans est au programme du CAP Accompagnement Éducatif Petite Enfance.

L’ajout de la viande et du poisson

Dès l’âge de 6 mois, l’enfant peut commencer à manger de la viande ou du poisson. Pour la diversification alimentaire de bébé, n’en donnez pas plus d’une fois par jour. Côté cuisson, vous pouvez tout à fait apporter un peu de matière grasse à vos plats. Néanmoins, faites attention aux quantités pour ne pas tomber dans l’excès. Pour une cuisson saine, le mieux est de faire cuire en pochant ou en papillotes. Pour la cuisson, vous pouvez utiliser l’huile d’olive, colza ou tournesol mais faites attention aux allergies. Au début, il faut lui mixer sa viande ou son poisson afin de lui faciliter la tâche. Conseil, optez plutôt pour de la viande maigre (veau, bœuf, poulet ou lapin).

Pour les poissons, le colin, la sole ou le merlan sont tout à fait adaptés. Pour la consommation de protéines, les œufs peuvent faire office de substitut. Si la diversification alimentaire de bébé commence un peu plus tard, vous pouvez accélérer le processus et rattraper le retard.

Fait-maison ou industriel, quel choix privilégier pour la diversification alimentaire de bébé ?

Les petits pots pour les enfants sont soumis à une réglementation très stricte. Les petits pots regroupent tous les besoins nutritionnels dont les plus petits ont besoin. De plus, la quantité de nitrate, pesticides est fortement contrôlée.

Le choix du fait maison est aussi une très bonne solution. Cependant, faites attention à ne pas trop saler vos plats. Vous pouvez tout simplement ajouter une petite dose d’huile végétale en fin de cuisson. Par exemple, une huile de colza est bien adaptée aux besoins des enfants. Le réel avantage de la cuisine maison se retrouve au niveau du goût. Les deux solutions sont donc tout à fait adaptées.

 

 

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut