L’hygiène corporelle du bébé

Icone petite enfanceBien organiser l’espace d’hygiène pour bébé permet d’apporter pendant le soin le maximum de sécurité et de confort à l’enfant.

Préparer l’espace d’hygiène pour bébé

L’organisation de l’espace d’hygiène pour bébé

Deux endroits de la maison se prêtent particulièrement à l’installation de l’espace d’hygiène pour bébé :

  • La salle de bain : l’enfant y est « comme les grands ». C’est là que vous aurez le plus de facilités pour entreposer le matériel et avoir accès à l’eau.
  • La chambre où dort l’enfant : plus calme et plus chaleureux, c’est un espace où l’enfant se sent plus « chez lui ». Les jouets sont à sa disposition pour accompagner le moment du change.

Mais le lieu ne fait pas tout. Vous devez ensuite réunir toutes les conditions de confort. Quelques éléments sont indispensables :

  • La table et le matelas à langer : l’enfant doit être installé sur un plan rigide et confortable. La table à langer est la solution idéale.
  • Le point d’eau : vous devez prévoir l’accès direct à un point d’eau pour le change et la toilette. Dans le cas de la chambre, prévoyez un récipient d’eau.

Le matériel nécessaire pour aménager l’espace d’hygiène pour bébé

Les soins d’hygiène nécessitent un certain nombre d’ustensiles qu’il vous faut préparer avant chaque utilisation. Voici une liste des principaux ustensiles dont vous aurez besoin :

  • des gants de toilette : un pour le change (pour nettoyer les fesses du bébé) et un pour la toilette et le bain (pour nettoyer la peau du bébé)
  • des serviettes de toilette : une pour le change (pour essuyer les fesses du bébé) et au moins une pour la toilette et le bain (pour essuyer le bébé)
  • un point d’eau ou un récipient d’eau claire
  • une alèse en papier pour mettre sous les fesses (sales) du bébé
  • des couches propres : à utiliser chaque fois que la couche du bébé est souillée
  • du papier doux ou des carrés de coton pour enlever les selles
  • des vêtements de rechange propres
  • thermomètre de bain : pour vérifier la température de l’eau du bain
  • un jouet de petite taille aux normes CE
  • une brosse à cheveux : pour démêler les cheveux et coiffer l’enfant après le shampoing
  • un peigne
  • des ciseaux : pour couper les ongles
  • le matériel nécessaire à des soins spécifiques : brosse à dents, coton-tiges, poubelle, trousse à pharmacie, etc.
  • une corbeille à linge sale

Tous ces ustensiles et accessoires doivent répondre aux normes européennes de sécurité (normes CE). Voici enfin quelques exemples de produits que vous utiliserez :

  • l’eau : elle doit être claire et propre ; sa température varie selon le soin (chaude pour le bain, froide pour le lavage des mains, etc.)
  • du savon doux : il est utilisé pour la toilette, le bain, le change et le lavage des mains ; il doit être adapté à l’âge de l’enfant et hypoallergénique
  • le lait de toilette : il doit être adapté à l’enfant, sans alcool ; on l’utilise pour hydrater la peau après le change ou la toilette
  • le shampoing doux : il doit être adapté à l’âge de l’enfant
  • les  produits nécessaires à des soins spécifiques : collyre pour les yeux, produits
  • d’hygiène du nez et des oreilles, produits pharmaceutiques, etc.

Retenez enfin que vous devez disposer le matériel à portée de main pour ne pas avoir à vous retourner ou à faire des allers et retours lorsque vous vous occupez de l’enfant.

Les vêtements

Avant de changer l’enfant, prévoyez les vêtements que vous comptez lui mettre. Vous éviterez ainsi de vous retrouver avec un bambin tout nu (qui risque d’avoir froid) et de devoir traverser la pièce pour trouver le body ou le pantalon ! Dans tous les cas, il est utile de toujours prévoir un body de rechange, car c’est le premier vêtement sali en cas de « fuite » ou mouillé lors de la toilette.

Sécurisation de l’espace d’hygiène pour bébé

Vous devez veiller à ce que rien de dangereux ne soit accessible à l’enfant :

  • instruments coupants ou tranchants (ciseaux, verre, couteau, rasoir…)
  • petits objets susceptibles d’être avalés (bouchon de flacon, bouton de vêtement…)
  • fenêtre
  • prise électrique
  • etc.

La toilette

Un grand principe en hygiène est d’aller « du plus propre au plus sale ». La toilette s’effectue donc toujours dans le même ordre.

  • Commencez par le visage : nettoyez les yeux de l’intérieur vers l’extérieur avec une compresse imbibée de sérum physiologique et avec un gant imbibé d’eau, le front, les joues, la bouche.
  • Les bras : partez de l’aisselle en allant vers la main
  • Le torse : passez le gant de toilette en partant du haut et en allant vers l’entrejambe
  • Les jambes : en allant des pieds vers l’entrejambe

À chaque étape, séchez la partie qui vient d’être lavée en frottant et en tamponnant délicatement. Couvrez ensuite les parties du corps que vous ne lavez pas avec la serviette afin que l’enfant n’ait pas froid. Décollez ensuite les attaches latérales de la couche, en vérifiant si elle contient des selles. S’il y a des selles, faites rouler bébé sur le côté, enlevez la couche, puis essuyez les matières. La poubelle doit être à portée de votre main pour que vous puissiez jeter facilement le tout au fur et à mesure

  • Sans reposer le bébé, savonnez-lui les fesses avec le gant prévu à cet effet
  • Rincez le gant et lavez les fesses à l’eau claire
  • Séchez-les avec la seconde serviette
  • Mettez-lui une couche propre
  • Vous pouvez lui passer du lait hydratant sur le corps
  • Il ne vous reste plus qu’à l’habiller…

Enfant dans l'eau

Le bain et le shampoing

Le déroulement du bain

Avant toute chose, faites couler le bain à bonne température (36 °C, 37 °C). Prévoyez un thermomètre de bain. Il en existe de toutes sortes, certains présentent même des repères tels que « bain froid », « bain chaud », « bain d’enfant »… Faites en sorte que le bain soit prêt avant que vous ne commenciez à vous occuper de l’enfant. Puis :

  • Installez la sortie de bain sur la serviette du matelas à langer, capuche vers le haut
  • Déshabillez délicatement l’enfant, en le faisant participer dans la mesure du possible
  • Enlevez-lui sa couche en regardant s’il y a des selles. Si c’est le cas, faites une toilette rapide à l’eau claire pour que les fesses soient propres
  • Enveloppez l’enfant dans la sortie de bain, en lui mettant la tête dans la capuche et en rabattant les côtés sur le corps

C’est le moment du bain :

  • Avant de mettre bébé dans la baignoire, vérifiez une dernière fois la température de l’eau avec la main et avec le thermomètre
  • Mettez l’enfant dans l’eau doucement, pour ne pas l’effrayer et pour qu’il s’habitue à la température du bain. Une réaction de sa part (pleurs, jambes qui se replient…) peut signifier que l’eau est trop chaude, faites-y attention
  • En fonction de son âge, tenez l’enfant ou faites-le asseoir dans l’eau. Laissez-le faire seul. Rien ne sert de le forcer, vous n’êtes là que pour « l’accompagner »
  • Avant de le laver, jouez un peu avec lui
  • Lavez-le avec un savon doux et l’éponge naturelle ou le gant
  • Pour le rincer, utilisez l’éponge ou un petit récipient. Dites-lui toujours ce que vous faites afin qu’il ne soit pas surpris. Encore une fois, s’il ne comprend pas, il saura que quelque chose va se passer au son de votre voix

Plus grand, une consigne telle que « ferme les yeux » sera très claire pour lui.

  • Pour laver le cuir chevelu, mouillez-lui le crâne avec l’éponge et appliquez le shampoing en massant doucement avec vos doigts
  • Rincez en utilisant de l’eau propre, de préférence à l’aide d’un petit récipient (une douchette peut lui faire peur et ne permet pas de contrôler la température de l’eau)
  • Le bain ne doit pas être trop long ; il dure en moyenne de 5 à 10 minutes

Il est temps de sortir du bain :

  • Assurez-vous que la sortie de bain est prête à portée de main avant de le sortir de l’eau
  • Enveloppez-le avec la sortie de bain et séchez-le (ce moment est souvent prétexte à des rires et à des jeux)
  • Allongez-le sur la table à langer pour le sécher correctement (insistez sur les aisselles, l’entrejambe, le pli entre les fesses, les mains et les doigts de pieds
  • Le reste du soin se déroule comme un change habituel

Les précautions pour le bain

Quel que soit son âge, un enfant peut se noyer en quelques secondes dans une dizaine de centimètres d’eau. Quels sont les gestes que vous devez adopter ?

Pour les tout-petits, placez une main derrière la tête du bébé allongé dans l’eau, en maintenant celle-ci hors de l’eau. L’autre main vous permet de le laver en toute sécurité. Pour les nourrissons, il convient d’utiliser une baignoire adaptée, que vous poserez sur une table ou un plan rigide (et solide !) à votre hauteur. Quand l’enfant tient assis tout seul, vous devez quand même rester en permanence avec lui lorsqu’il est dans la baignoire. Ne laissez jamais un enfant seul dans son bain, y compris s’il se baigne avec un autre enfant. Quel que soit l’âge de l’enfant, mettez un tapis de bain antidérapant au fond de la baignoire.

Les jeux de bain

Le bain est un temps de détente et de jeu pour l’enfant.

Quels jeux lui proposer ?

  • des animaux en plastique pour s’inventer des histoires et apprendre à imiter le cri des animaux
  • divers récipients (boîtes, gobelets, dînette…)
  • des formes à encastrer pour apprendre l’agilité
  • des livres plastifiés pour raconter des histoires
  • et, bien sûr, vos mains pour faire des vagues !

Comment préparer les jouets de bain ?

Avant la première utilisation, passez le jouet sous l’eau savonneuse et rincez-le abondamment pour éliminer certains produits potentiellement toxiques pour l’enfant.

Les soins du visage

Les yeux

Si des sécrétions restent dans le coin de l’œil, vous devez les enlever en prenant toutes les précautions pour ne pas provoquer une infection ou blesser l’œil :

  • servez-vous d’une compresse stérile humidifiée avec du sérum physiologique (jamais d’eau du robinet)
  • maintenez légèrement la tête du bébé, avec délicatesse, pour éviter qu’il ne bouge
  • pliez la compresse et passez-la au niveau de la paupière inférieure
  • allez toujours de l’intérieur vers l’extérieur de l’œil pour rejeter les saletés sur les côtés
  • ne passez la compresse qu’une fois par œil et dans le même sens
  • si besoin, recommencez l’opération avec une autre compresse

Les oreilles

Vous devez veiller à ce que l’oreille soit propre et ne pas hésiter à y passer une fusette (rond de coton roulé en forme de fusée) de coton ou un coton-tige. En revanche, il n’est pas recommandé d’introduire de coton-tige dans le conduit de l’oreille. Nettoyez uniquement le pavillon.

Le nez

Comment moucher bébé ?

La plupart du temps, un simple coton, légèrement humidifié et roulé en fusette, suffit à retirer les impuretés des narines. Si l’enfant est enrhumé et a des difficultés à respirer, il faudra faire appel à d’autres méthodes. Le « mouche-bébé » permet d’évacuer efficacement les liquides qui sont dans le nez.

  • Mettez un peu de sérum physiologique dans la narine du bébé
  • introduisez délicatement l’embout du mouche bébé dans la narine
  • mettez le tuyau dans votre bouche
  • aspirez doucement une fois.

Vous pouvez aspirer plusieurs fois si vous sentez que le nez contient encore des matières. Passez ensuite à l’autre narine. Le « mouche-bébé » est à utiliser à chaque fois que vous sentez que le nez est encombré.

Les soins de la peau et des cheveux

La peau

Si les cellules mortes  de la peau sont éliminées régulièrement, certaines peuvent rester sur différents endroits du corps peu faciles d’accès :

  • l’espace entre les orteils
  • les plis des genoux
  • les plis de l’aine
  • le pli entre les fesses
  • les aisselles
  • la commissure des lèvres
  • les plis et les ailes du nez
  • l’arrière des oreilles
  • le coin des yeux

Et pour éviter au maximum les maladies, une toilette quotidienne à l’eau et au savon doux est nécessaire. Lors du bain par exemple. Il est indispensable de bien rincer la peau et de la sécher soigneusement. Après la toilette, vous pouvez masser le bébé avec une crème ou un lait hydratant.

Les cheveux

Le shampoing doit se faire avec un produit adapté aux enfants. Il faut laver le cuir chevelu des nourrissons, même s’ils n’ont pas de cheveux. Faute de soins, des « croûtes de lait » peuvent en effet apparaître.

Les soins des mains et des pieds

L’hygiène des mains et des pieds

L’hygiène des mains et des pieds passe par une toilette quotidienne. Le lavage des mains notamment, doit être régulier : avant et après chaque repas, chaque fois que l’enfant a fini de jouer (surtout à l’extérieur). Les pieds seront lavés une fois par jour, au moment du bain.

La taille des ongles

Dès les premiers jours de la vie, les ongles poussent. Il n’est pourtant pas recommandé de couper les ongles avant l’âge de 2 mois : ils sont alors très fragiles et se cassent tout seuls. Par la suite, il faut couper régulièrement les ongles des enfants pour éviter les blessures (susceptibles de s’infecter). Pour couper les ongles, utilisez des ciseaux à bouts ronds (spécial enfant). Taillez-les toujours droit, sans effet d’arrondis dans les angles, ce qui risque d’entraîner des ongles incarnés.

Le change

Le choix des couches

Les couches sont importantes pour l’hygiène et le confort de l’enfant. Il convient donc de les choisir correctement en fonction de plusieurs critères :

  • L’âge et le poids de l’enfant : la taille des couches dépend de la corpulence de l’enfant de 0 à 3 ans
  • Le pouvoir absorbant : les modèles peuvent différer par la quantité d’urine et de selles qu’ils peuvent absorber et contenir… sans fuites sur les côtés
  • Le système d’attaches : certains modèles possèdent des attaches réajustables, d’autres des élastiques renforcés, d’autres encore des renforts sur le ventre…

La fréquence des changes

La régularité des changes est très importante pour éviter les infections qui peuvent toucher les organes génitaux (l’infection urinaire, par exemple, fréquente chez les petites filles ;  ou l’infection fécale, qui est une irritation de l’anus due à des selles liquides et acides). Il est donc obligatoire de changer l’enfant au minimum :

  • Le matin, au lever
  • Fin de matinée
  • Milieu d’après-midi
  • Fin de journée
  • À la fin de chaque sieste

Il faut bien évidemment changer l’enfant aussi souvent que nécessaire tout au long de la journée.

Les soins d’hygiène au cours du change

Chaque change est l’occasion d’une petite toilette avec eau et savon doux, suivie bien évidemment du rinçage à l’eau claire et du séchage. Dans un premier temps, il faut essuyer les fesses avec un papier doux et légèrement humide (évitez les lingettes, irritantes à terme) ou un carré de coton. Mais ce n’est pas suffisant pour tout retirer et éviter le risque d’infection. Une toilette au gant est indispensable. Pour compléter le soin, vous pouvez masser doucement les fesses avec un lait hydratant sans alcool, pour conserver une peau douce au bébé et lui apporter un bien-être supplémentaire.

Un moment d’apprentissage

Au cours du change, l’enfant a besoin d’être occupé. Il va vouloir toucher ce qui l’entoure et qui est à sa portée : flacons servant aux soins, brosse à cheveux, couches, vêtements… Mais il est également attiré par ce qui est interdit, parce que dangereux : la prise de courant dans laquelle il veut mettre les doigts, le produit qu’il veut goûter… Profitez donc de ce moment pour lui apprendre ce qu’il peut faire et ce qui n’est pas permis.

Un moment de communication

L’apprentissage n’est pas tout. Le jeu et la communication ont également une place importante pendant le change, et ce pour deux raisons. En premier lieu, occuper l’enfant va vous permettre de le calmer et de réaliser le soin dans de bonnes conditions. Il ne vivra pas ce moment comme une contrainte, mais comme quelque chose d’agréable. En second lieu, et c’est sans doute l’aspect le plus important, le change devient un échange avec l’enfant. Vous allez en effet contribuer à créer et à développer une relation de qualité et d’affection entre le petit et vous.

 

Commentaires

commentaires