Recevez gratuitement votre brochure

Recevez gratuitement et sans engagement votre brochure de formation.

Demandez votre brochure

La sage-femme

sage-femme

La sage-femme (ou le maïeuticien) accompagne les femmes enceintes pendant leur grossesse, du diagnostic jusqu’au jour de l’accouchement. Retrouvez ici les missions, formations, rémunération de cette profession.

Le métier de sage-femme

Pour commencer, il faut savoir qu’il s’agit d’une profession médicale spécifique réglementée par le code de la santé publique et le code de déontologie des sages-femmes. Ce métier spécifique repose sur trois missions essentielles :

  • Assurer un contrôle prénatal. L’intervention se fait sur le plan médical (échographies, surveillance du foetus, dépistage…) et psycho-social (suivi psychologique de la future maman, préparation à l’accouchement). Dans un centre de Protection Maternelle et Infantile ou de planning familial, la sage-femme peut aussi jouer un rôle d’information et de prévention (séances d’information, visites à domicile, sensibilisation…).
  • Faire les accouchements. Dans 70% des cas, la sage-femme s’occupe seule des accouchements à l’hôpital. Elle surveille en direct l’évolution de la naissance, quitte à prévoir une césarienne avec le chirurgien ou le gynécologue-obstétricien. La professionnelle examine aussi le bébé, contrôle ses réflexes et sa santé. Elle exerce sans la présence d’une équipe médicale quand elle travaille en libéral ou au domicile.
  • Assurer un contrôle postnatal. Elle suit le nouveau-né pendant plusieurs jours et donne les soins nécessaires à la mère (couches, rééducation…). Elle peut aussi proposer des consultations de contraception et un suivi gynécologique de prévention.

Les qualités requises

Comme dans la plupart des professions en milieu hospitalier, le métier de sage-femme peut être très exigeant physiquement et usant nerveusement. Être sage-femme requiert certaines compétences inhérentes au métier :

  • Avoir le sens du relationnel, établir une relation de confiance avec la patiente, être pédagogue et disponible,
  • Résister au stress et à la fatigue, avoir les nerfs solides,
  • Rassurer, répondre avec pertinence, gérer les situations difficiles (handicap à annoncer, complications de grossesse…) et savoir prendre du recul,
  • Doit faire preuve de soutien moral pour la future mère.

Les formations pour devenir sage-femme

Les études pour devenir sage-femme sont de 5 ans après le bac. En effet, il faut obtenir le diplôme d’État de sage-femme, qui se prépare en 4 ans dans une école de sages-femmes rattachée à un CHU, après avoir une 1ère année en filière MNOP.

>> Consultez la fiche formation de la sage-femme

Le contexte et le lieu de travail

Une sage-femme diplômée travaille à l’hôpital, dans une clinique privée, en libéral, dans un centre de PMI ou un planning familial. En France, on estime le nombre de praticiens à environ 20 000. Cependant, il existe une réelle pénurie de sages-femmes actuellement, et les nouveaux diplômés n’auront aucun mal à trouver une place en clinique ou hôpital.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut