La sage-femme

Icone sage-femmeLa sage-femme (ou le maïeuticien) accompagne les femmes enceintes pendant leur grossesse, du diagnostic jusqu’au jour de l’accouchement.

Ce métier spécifique repose sur trois missions essentielles :Sage-femme
Assurer un contrôle prénatal. L’intervention se fait sur le plan médical (échographies, surveillance du foetus, dépistage…) et psycho-social (suivi psychologique de la future maman, préparation à l’accouchement). Dans un centre de Protection Maternelle et Infantile ou de planning familial, la sage-femme peut aussi jouer un rôle d’information et de prévention (séances d’information, visites à domicile, sensibilisation…).
Faire les accouchements. Dans 70% des cas, la sage-femme s’occupe seule des accouchements à l’hôpital. Elle surveille en direct l’évolution de la naissance, quitte à prévoir une césarienne avec le chirurgien ou le gynécologue-obstétricien. La professionnelle examine aussi le bébé, contrôle ses réflexes et sa santé. Elle exerce sans la présence d’une équipe médicale quand elle travaille en libéral ou au domicile.
Assurer un contrôle postnatal. La sage-femme suit le nouveau-né pendant plusieurs jours et donne les soins nécessaires à la mère (couches, rééducation…). Elle peut aussi proposer des consultations de contraception et un suivi gynécologique de prévention.

Être sage-femme requiert certaines compétences inhérentes au métier :
– Avoir le sens du relationnel, établir une relation de confiance avec la patiente, être pédagogue et disponible
Résister au stress et à la fatigue, avoir les nerfs solides
– Rassurer, répondre avec pertinence, gérer les situations difficiles (handicap à annoncer, complications de grossesse…) et savoir prendre du recul

Une sage-femme diplômée travaille à l’hôpital, dans une clinique privée, en libéral, dans un centre de PMI ou un planning familial.

>> Consultez la fiche formation de la sage-femme

Commentaires

commentaires