Reconversion professionnelle : le métier d’auxiliaire de puériculture

Le métier d'auxiliaire de puériculture Métiers et compétences

En 2021, environ 738 000 bébés sont nés en France selon l’INSEE (l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques). Le domaine de la Petite Enfance est, par conséquent, un secteur très important.

Sur le territoire français, on compte aujourd’hui près de 60 000 auxiliaires de puériculture. Si vous souhaitez vous reconvertir dans la Petite Enfance, voici tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’auxiliaire de puériculture.

 

Le métier d’auxiliaire de puériculture : les missions !

Le métier d’auxiliaire de puériculture est principalement centré sur le bien-être, l’éveil, le développement et l’autonomie des nourrissons et des tout-petits (de 0 à 3 ans). Ce métier, qui est exercé, en grande majorité, par des femmes (environ 99%), est essentiel dans la Petite Enfance.

En effet, il permet de répondre à des besoins fondamentaux chez les jeunes enfants. Ces besoins peuvent être liés à la vie quotidienne (hygiène, alimentation, change, …) ou encore au développement social, psychomoteur et social à l’aide d’activités.

Les auxiliaires de puériculture ont également un rôle très important par rapport aux familles. Elles échangent et écoutent en permanence avec ces derniers afin d’établir une relation de confiance et de pouvoir rassurer et les conseiller au mieux.

Les personnes qui exercent ce métier sont également le lien privilégié entre les familles et le corps médical représenté par les infirmières puéricultrices, les sages-femmes ou encore les médecins.

 

Les qualités et les compétences indispensables d’une auxiliaire de puériculture

Pour exercer le métier d’auxiliaire de puériculture, il est indispensable de disposer de certaines qualités et compétences. Les voici :

Les qualités d’une auxiliaire de puériculture :

  • Aimer les enfants,
  • Faire preuve de douceur,
  • Avoir le sens des responsabilités,
  • Être patiente,
  • Savoir prendre des initiatives,
  • Faire preuve de créativité,
  • Avoir un bon sens de communication et être à l’écoute.

Les compétences d’une auxiliaire de puériculture :

  • Savoir travailler en équipe,
  • Faire preuve d’organisation et de dynamisme,
  • Être disponible,
  • Faire preuve d’autorité.

 

La formation, une étape essentielle pour apprendre ce métier

Pour exercer le métier d’auxiliaire de puériculture, il est impératif d’être diplômé du DEAP (Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture).

Pour obtenir ce diplôme, il faut intégrer un institut de formation agréé. La sélection des candidats se fait sur dossier et entretien. Généralement, cette formation se déroule sur une année où les candidats alternent entre les périodes de formation et les périodes de stage.

Si vous êtes titulaire du CAP AEPE (Accompagnement Éducatif de la Petite Enfance), sachez qu’il est tout à fait possible de réaliser une VAE (Valorisation par Acquis d’Expérience). Le Centre Européen de Formation propose une formation CAP AEPE qui vous permet d’accéder aux différents métiers de la Petite Enfance avant d’accéder au métier d’auxiliaire de puériculture.

 

Le salaire et les lieux d’activité

Une auxiliaire de puériculture va percevoir un salaire situé entre 1 400 € et 2 100 € brut mensuel. Ce dernier peut évoluer au fur et à mesure de l’expérience acquise. Le métier d’auxiliaire de puériculture peut s’exercer au sein de nombreux établissements. Voici les principaux :

  • Hôpital,
  • Maternité,
  • Centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI),
  • Institut pour enfants handicapés,
  • Crèche et micro-crèche,
  • Halte-garderie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.