Diplôme d’Etat de puériculture

icone-puericultricePour être titulaire du diplôme d’Etat de puériculture, vous devez posséder le diplôme d’Etat d’infirmier ou de sage-femme puis décrocher le concours d’admission. Il n’existe pas vraiment de préparation au concours. 95% des puéricultrices sont des infirmières de formation (avec 3 années d’études dans un Ifsi, accessible sur concours après le bac).

Le concours comporte une épreuve écrite d’admissibilité de 40 QCM et de 10 questions ouvertes, des tests psychotechniques et une épreuve écrite d’admission. Le diplôme niveau bac+4 se prépare ensuite en 1 an dans une école puéricultrice agréée par le ministère de la Santé.Puéricultrice

Après 5 ans de métier, la puéricultrice peut :
Devenir directrice d’une crèche, d’une halte-garderie ou encore d’une pouponnière
– Diriger les actions municipales en faveur de la petite enfance ou assurer la formation d’assistantes maternelles
– Prendre en charge la surveillance d’un service de pédiatrie, à condition de posséder un diplôme de cadre de santé

Les personnes diplômées n’ont pas de difficultés pour trouver un poste dans une structure d’accueil des moins de 3 ans. Par contre il faut parfois s’expatrier en zone rurale. La demande reste élevée grâce à une natalité assez dynamique.

Dans la fonction publique hospitalière, le salaire d’une puéricultrice varie entre 1 540 euros brut par mois (niveau débutant) et 2 560 euros (fin de carrière). Plusieurs primes s’ajoutent et peuvent atteindre jusqu’à 300 euros par mois.

>> Consultez la fiche métier de la puéricultrice

Commentaires

commentaires