Obtenir le CAP petite enfance par la VAE

Icone petite enfanceLe CAP petite enfance peut être obtenu partiellement ou entièrement par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE). La VAE s’adresse aux adultes qui ont au moins 3 années d’expérience dans les soins des enfants de 0 à 6 ans, en crèche, école maternelle, halte-garderie…

Si les personnes intéressées ont déjà des diplômes (CAP, BEP, BTS…), elles n’ont pas les épreuves générales du CAP petite enfance à passer. Les assistantes maternelles formées sur le tas ont également de fortes chances de décrocher l’intégralité du précieux certificat par la VAE. Tout dépend de la réelle nature de leurs expériences professionnelles. Le CAP petite enfance leur permet d’évoluer dans le monde de l’enfance tout en obtenant un diplôme reconnu par l’Etat.

Le travail à domicile en milieu familial n’est pas pris en compte dans la validation des acquis de l’expérience, contrairement aux compétences et savoirs acquis au cours d’activités bénévoles. C’est un jury indépendant qui examine le dossier des candidats.

Quel dossier constituer ?

Le dossier de validation des acquis de l’expérience doit être déposé auprès d’un dispositif académique de validation appelé DAVA (30 académies sur toute la France).

Femme qui veut passer par de la VAE pour valider un CAP petite enfanceDeux livrets doivent être acceptés, le premier conditionnant le deuxième :
– Le livret 1 fait 8 pages et regroupe la liste des trois années d’expérience professionnelle du candidat. Le document se compose de renseignements sur le demandeur, d’un tableau synoptique, d’une déclaration sur l’honneur… Il y a aussi deux tableaux détaillés sur les emplois exercés et les activités réalisées, des diplômes et autres certificats, un accusé de réception de la demande et une liste des justificatifs. En cas de recevabilité, vous êtes informé dans un délai de deux mois.
– Le livret 2 décrit avec précision les acquis, savoirs et compétences en lien direct avec le diplôme visé. Il faut remplir avec le plus grand soin les fiches parcours, organisation et emplois qui font référence aux quatre activités minimum, censées se rapprocher du référentiel du CAP petite enfance. Ces dernières sont étudiées attentivement par le jury.

Entretien et prise de décision

L’oral devant le jury permet d’expliciter et de contrôler l’authenticité des informations incluses dans le livret 2. Le candidat peut alors détailler ses expériences et mettre en valeur ses propres compétences.

Il n’existe que 3 décisions possibles :
– La validation totale et l’obtention du diplôme CAP petite enfance
– La validation partielle et le suivi d’une formation complémentaire, d’une nouvelle demande de VAE ou d’un travail supplémentaire dans le but de finalement obtenir le certificat
– Le refus de validation faute d’acquis suffisants ou sans rapport avec le diplôme visé (il ne reste plus qu’à redéfinir le projet de VAE)

Travailler avec le CAP petite enfance obtenu par la VAE

Les personnes qui obtiennent le diplôme du CAP petite enfance par la VAE travaillent directement en pouponnière, dans la garde d’enfants, en centre de loisirs… Leur bagage professionnel peut donc les dispenser de formation théorique. Comme n’importe quel titulaire du CAP petite enfance, l’individu passé par la VAE est capable d’éduquer et d’intégrer les tout-petits sur la question de l’éveil et l’apprentissage de l’autonomie.

Certains diplômés passés par la VAE souhaitent poursuivre davantage leurs études. Il leur est possible d’accéder aux préparations ou formations suivantes :
– Le concours d’auxiliaire de puériculture, d’aide-soignant…
– Le concours d’Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM)
– La mention complémentaire d’aide à domicile
– Le DEAVS

Commentaires

commentaires